Bienvenu sur le site de L'Empereur Bête et Méchant! LE SITE sur les jeux historiques de stratégie et tactique avec figurines15mm!Pas d'Quartier : Pour un oeil les deux yeux! Pour une dent toute la gueule!!!

Nul vainqueur ne croit au hasard!!!

Pas d'Quartier!!!
PRECEDENTE

Tournoi de Villebarou 2010

 

Tout à commencé tôt… Trop tôt… Et Le Prince Fafa qui est en retard… Alors que c’est le privilège des Rois !!!

L’Empereur est magnanime et l’attend… Mais cons ne l’y reprennent plus !!!

Donc, un dimanche matin… Putain ! On peut pas commencer comme ça !

Alors en ce dimanche matin quasi printanier, Notre Altesse et Le Prince Louis attendons Le Prince Fafa dans Notre Impérial Char ! Le N.I.C. ! Ca ne s’invente pas !

L’arrivée dans la salle est triomphante, comme il se doigt ! Et ces embrassades sur embrassades et rien d’autre, car pas plus d’affinité ! Faudrait pas confondre… Et faut se méfier des gars qui partent aux antipodes pour se taper des pingouins !!! Brigitte Nous avons un client pour toi !

La Paire Impériale vient participer à un tournoi antique sur la règle L’Art de la Guerre… Ca vous étonne ? YA pas d’quoi !

Un tournoi en une journée qui permet de faire trois parties et qui laisse le temps de bouffer tranquille, discuter avec les potes, fumer sa clope, aller voir les tables de 40K, regarder les jeux de plateaux, faire ses commissions (grosse et petite…), faire-faire les devoir au Prince Louis, rentrer chez Soi pour diner avec L’Impératrice… Qui dit mieux ?

Heu, si le hasard avait moins d’incidence… Ca serait le rêve ! Car comparé à FoG : à AdG6 as de suite c’est pas 1 combat de perdu… C’est 6 !

Bon, c’est vrai que la règle est en pleine évolution et que la V2 sera la bienvenu, car aujourd’hui Notre Bouquin de règles, qui a deux mois d’Impériale Tripotage, est encore plus pourri que n’importe quelle règle que Nous avons pratiquées à ce jour… Même le mémorable exemplaire original de la 5 bis, dont Nous possédons l’un des deux premiers exemplaires… Est plus korék !!! C’est vous dire…

Bon ! Ca sera bientôt de l’histoire ancienne et la règle est plaisante, rapide et finalement, avec entre 30 et 40 plaquettes sur la table… Nous satisfaisons Notre Passion de la figurines !

Sinon, un avantage non négligeable… Les guerriers de tous poils, celtes et autres, sont balaizes… Et ça c’est un atout pour Son Altesse qui ne vibre qu’au travers des warbands depuis des années… Car dans warband… YA WAR !

C’est pourquoi, Nous Nous battrons à la tête d’une armée Galate ! Un corps de farouches guerriers élites, un corps de cavalerie lourde élite accompagnée d’auxiliaires et de psilois et, enfin, un allié Pannonien… Mais presque ! Parce que, comble du bonheur, la règle de gestion des alliés non fiable est super cool…. Et ça, ça n’a pas de prix pour L’Empereur !


Première partie


A tout seigneur, tout honneur ! Le premier adversaire de L’Empereur est Vincent Auger, himself !
Celui qui anime la règle comme pas deux ! Celui qui a prouvé depuis des lustres que sur n’importe quelle règle, dans n’importe quelle époque, il écrase ses adversaires… Et d’la main gauche ! Jamais battu par L’Empereur !

Bon ça c’est pour rendre encore plus impressionnante la victoire de Sa Majesté sur cette légende vivante… Au début de la partie !!! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!

Donc Nous Nous plaçons face à ce romain... Ils sont dans toutes les règles !

Et Nous fonçons avec Nos Fiers Guerriers sur les corps de légionnaires et de cataphractes, pendant que la cavalerie vise les auxiliaires et d’autres légionnaires ! Le Pannonien lui zouille, vire et volte et finira par faire tourner en bourrique, et transformer d’autres auxiliaires en pelote d’épingles !

Au centre, la longue ligne de guerriers vient impacter les légionnaires et s’écrase comme une bouse de yack sur les soldats d’élite ! Ouais ! De yack ! Ca sonne bien !

Une série de 8 as et deux… Ca ne pardonne pas à ce jeu là ! Bon c’est pas grave, Nous rallons fort car c’est Notre Façon de conjurer le mauvais sort ! Et c’est reparti !

Le centre doit tenir un peu pour permettre aux ailes de cavalerie de se refermer… Le suspens est à son comble, lorsque le général en chef romain meurt dans d’atroces souffrances.. Si, si !
Il n’avait qu’à rester à cheval et pas démonter en auxiliaire… Dés lors, c’est la débandade, les auxiliaires des deux ailes se passent le mot et meurt ! Les bagages sont pris ! Les cataphractes et légionnaires paniquent…

C’est la victoire de L’Empire Galate…

Nous n’étions qu’à une unités de la double démo… Mais comme on dit chez Nous : « C’est à la fin de la foire cons comptent les bouses… » De yack ! Œuf corse !

Le Prince Fafa qui devrait se méfier du gars en rose avec son gros appareil...

...Merci Bertrand pour l'accueil et pour les photos que Nous avons piqué sur le Forum AdG!!!

Le Prince Louis qui assemblent ses légionnaires romains.

Le Prince Fafa toujours dans l'action!

Le Prince Louis s'exerce pour devenir grand reporteur comme son père...

...Ils sont flous ces romains!

Deuxième partie

Retiré des tables depuis 4 ans… Exilé dans des terres orientales qui lui ont apporté sagesse et quiétude… Champion toutes catégories… Inventeur de la « Massonade » ! Jamais battu par L’Empereur !

C’est un autre grand champion qui se présente face à L’Empereur : Bruno Masson, himself, lui aussi !

Ecrit comme ça, ça donne plus de poids à la victoire de L’Empereur… Une légende ça se travaille et conter est un métier… C’est pourquoi, L’Empereur, banquier dans la vrai vie, excelle dans se domaine..
Pour ceux qui ne suivent plus, tant pis, la distribution de cerveau n’a jamais été garanti équitable !!! Cons se le disent !!!

Bruno, un pote de trente ans, ça donne du poids à la partie… Il se prend pour Saladin et, égal à lui-même, pose embuscade et marche de flanc… Sinon, ça ne serait pas Bruno !

Pas grave, la marche de flanc ne rentrera jamais… C’est ballot, car pour une règle qui favorise plutôt l’arrivée des flanqueurs ! D’ailleurs, c’est ce qui fera perdre Notre Ami !

Alors comme chaque chose est simple et que les meilleurs plans sont ceux qui gagnent…
Nous posons Nos Farouches Guerriers au centre face à un bois… Et kékinia dans ce bois… Des méchants avec des arcs !
Sur Notre Gauche, le long de la rivière, la cavalerie galates face à des archers lourds à cheval arabes, en surnombre… Et enfin, le Pannonien face à personne, puisque le troisième corps est en marche de flanc… Ouaf ! Ouaf ! Ouaf !

Donc tout est bien en ordre, la cavalerie sur la cavalerie, très vite, pour ne pas se faire flécher de trop… C’est réussi, une seule cav arrive à l’impact en désordre ! Ouf ! Les guerriers courent très vite aussi, mais s’essoufflent et arrivent un peu tard.. Car les dés, maudits dés !!!! Sont encore pourris et les cavaliers se font ramasser !

Le Pannoniens se croit le roi de la plaine, tout en surveillance d’un œil le bord du monde droit d’où pourrait surgir le troisième corps… Mais c’est sans compter sur l’esprit brillant, de Saladin… Pas l’ami de Bruno Lochet ! Lui c’est Bruno « Saladin » Masson… Non Deschiens, faut suivre les gars !

Avec ses points de stratège, en moyenne 4 à chaque tour, à croire qu’il confond la moyenne et le maximum… Notre Saladin transfert des troupes en face du Pannonien qui, se croyant le Roi de la steppes, se fait ramasser la tronche comme une chèvre et meurt ! Nous ne pleurerons pas le sort de cette buse qui croyait la partie facile et gagnée !

Donc, l’aile de buse premier en vrac et celle de la cavalerie lourde galate pulvérisée, il ne Nous reste qu’à chasser les archers du centre, sur un air de « promenons nous dans les bois… » pour prendre les bagages !

Au sifflet de l’arbitre, Nous comptons Nos points, il ne Nous en manque qu’un pour perdre…. Ca devient une habitude… La prochaine fois Nous jouerons Pyrrhus !

Mais… Car, il y a toujours un mais ! Le troisième corps de Notre Ami Saladin qui cherche toujours le champs de bataille… Ne compte pas dans le total des unités pour le décompte final !!! Comme c’est bien fait la vie ! C’est alors que Nous sommes déclaré Vainqueur, car, une cav par ci, un archers par là, quelques psilois et les bagages… le compte est bon !

Ce fût rude et long, mais le suspens était intense jusqu’au bout, avec cette belle fin, où les bons gagnent… On se croirait à Hollywood !
 

Le Prince Fafa en pleine réflexion face au Lagide J.-C.

Pour d'autres la parties est plus cool...

 


 

Troisième partie

 

Deux victoires... Victoires à la Pyrrhus, certes !

Mais victoires tout de même !

Et par contre des nains !

 

Nous voyons arriver J.-C.… Pas le Christ !

J.-C. Merliot et ses Lagides ! Piques et piques… Vous connaissez la chanson !

Pas grave ! Nos Guerriers n’en peuvent plus, il faut leur donner du lourd, car la chasse dans les bois, c’est vraiment pas leur truc !

Alors comme on ne change jamais le plan ! Jamais ! C’est un principe ! Les Guerriers au centre, flanqués de la cavalerie lourde à droite et d’un nouveau Pannonien à gauche !

Et en avant toute… Sauf, que YA personne en face de la cav… Personne de korék ! Et le steak de cheval en brochette sur sarisse… Très peu pour Nous !

Alors, à gauche-gauche… Un bon dé… Notre cavalerie se retrouve en bonne position face aux cavaliers lagides qui n’en croient pas leurs yeux !
Top départ!

Les Guerriers, tels des patineurs, glissent vers la droite pour se placer face aux phalanges, qui n’ont pas bougées… Les auxiliaires du corps de cavalerie visent les deux pauvres psilois qui tiennent la colline sur la droite de la phalange, ce qui leur donnera la position idéale pour la prendre de flanc… Niark ! Niark !

Sur la gauche le Panonien tente de retenir les cavaleries et auxiliaires lagides...

Pendant ce temps, Notre Nouveau Pannonien se croit le roi des bois… Ca Nous change… Pas vraiment, parce que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets… Il meurt à la fin ! Mais, sans oublier d’emporter 4 unités avec lui, dont 2 cavaleries moyennes… Excusez du peu !
Cependant, il ne parviendra pas à freiner les auxiliaires élites qui travers le bois les mains dans les poches et foutent dehors les psilois pannoniens avant de prendre les bagages… Une honte !

A ce moment les guerreirs galates foncent encore vers la victoire...

Notre cavalerie lourde termine la cavalerie lagide et pendant ce temps nos guerriers se sont écrasés sur le mur de piques… Comme une bouse de gnou… Ouais, faut changer de temps en temps, sinon c’est monotone !

Quelques instants avant l'impact fatal!!!...

Et pas le temps pour nos auxiliaires (un plan pourtant si bien huilé !) et notre cavalerie de se rabattre sur les phalanges… Les guerriers meurent et rien à faire pour arrêter se massacre !

Une belle mélée qui aurait dù mieux se terminer...

Le décompte est terrible et deux tours de jeu ne Nous permettent pas de prendre le seul petit point qui Nous manque pour gagner !!! Et Notre Propre Total s’aggrave à chaque phase de jeu !

Finalement c’est la perte du général pannonien qui fait pencher la balance en faveur de J.-C. !

Le suspens fût extrême… Une vrai torture !

Toujours le même pervers avec son gros appareil!!!

Nous perdons, de peu… Mais Nous avions gagné les deux premières parties de peu aussi !

En y repensant, l’impact des guerriers sur la phalange a été calculé un peu vite et nous étions à égalité durant ce premier tour fatidique, alors que la phalange a compté +1… Sans quoi ce premier tour de mêlée, étant donné les scores serrés, aurait tourné à Notre avantage !

Cette erreur de calcul et d’inattention, Nous coute la partie et le tournoi !

On ne Nous y reprendra plus !!! Chaque calcul de sera réalisé deux fois, puis validé par la Haute Académie de Math et, enfin, certifié par l’Aréopage de Contrôle.
Ainsi, Nos performance seront garanties par ce filet formée par le HAM-AC !!! Cons se le disent !!!